• L’emploi dans le secteur

3 questions à… Isabelle Puech, Directrice de l’Observatoire des emplois de la famille

Depuis plusieurs années, l’Observatoire des emplois de la famille réalise au sein de la FEPEM, une série de travaux sur l’emploi à domicile. Comment l’Observatoire analyse-t-il le domicile et l’évolution des pratiques qui s’y déploient ?

Les travaux de l’Observatoire appréhendent le domicile prioritairement comme un lieu de production de richesse, d’emploi et de circulation de flux économiques. Nos études portent sur l’évolution du poids économique du secteur de l’emploi à domicile, les besoins d’accompagnement des particuliers employeurs et les enjeux liés à la qualité et à la professionnalisation des emplois. Ces travaux visent à améliorer la réponse aux besoins des familles au sein du domicile et à comprendre et anticiper les enjeux de société soulevés par l’emploi à domicile.

L’Observatoire est associé à l’organisation de l’agora Domicile & Citoyen. En quoi employer à domicile est-il un acte citoyen ?

L’emploi à domicile accompagne l’évolution des modes de vie, notamment des modèles familiaux contemporains, en permettant de partager les multiples tâches et responsabilités qu’assument les familles. Aux frontières de l’économie sociale, l’emploi à domicile repose sur des solidarités de proximité, entre employeurs, salariés et citoyens, en famille et entre générations. L’implication des aidants, qui jouent parfois le rôle d’employeur officieux auprès de leur proche dépendant, en est une bonne illustration.

Pour certains, employer à domicile peut être une forme de participation à la vie sociale, un moyen de retrouver un rôle dans la société. C’est ce que nous avons observé auprès des particuliers employeurs en situation de handicap, dans le prolongement de la réflexion menée par Emmanuel Loustalot, directeur de la délégation Association des Paralysés de France (APF) de l’Hérault.

Accompagnement du handicap, reconnaissance des aidants… l’Observatoire va-t-il investiguer de nouveaux sujets ?

L’Observatoire soutient une ambition majeure de la FEPEM : faire émerger un projet de société où le domicile est le nouveau lieu d’ancrage et de construction de l’action citoyenne et responsable, qui interroge et prépare l’action publique de demain.
Travaillée et argumentée depuis une dizaine d’années, cette ambition permet aujourd’hui d’initier plusieurs axes d’action, notamment le développement de connaissances sur les enjeux du domicile et des pratiques sociales qui lui sont liées. Dans ce cadre, la FEPEM propose la création d’une Fondation du domicile, qui repose préalablement sur un fonds de dotation dénommé « Fonds de dotation de l’emploi à domicile, préfigurant la Fondation du Domicile ». L’agora Domicile & Citoyen donne à voir ce qui pourrait être, demain, les axes structurants d’un programme de  recherche de la Fondation du domicile.