Dossiers thématiques

Le Lab Migration pour l’emploi à domicile

11 contenus associés

 

D’ici à 2030, près de 800 000 postes seront à pourvoir dans le secteur de l’emploi à domicile. L’effet conjugué du départ à la retraite d’un salarié sur deux et du vieillissement de la population engendrera des besoins accrus dans les métiers de l’accompagnement à domicile. Afin de répondre aux enjeux d’attractivité du secteur et de favoriser une meilleure intégration dans l’emploi des populations nées à l’étranger, la Fepem et ses partenaires engagent un plan d’actions d’envergure : le Lab Migration pour l’emploi à domicile.

 

 

 

Un parcours innovant et personnalisé d’intégration, de l’accueil à l’emploi dans le secteur

L’ambition du projet est de proposer un parcours d’inclusion économique et responsable. Le Lab Migration repose sur la relation privilégiée et de confiance entre les particuliers employeurs et leurs salariés, et sur le domicile comme accélérateur d’innovation et d’intégration. Ce dispositif participe d’un véritable projet citoyen qui fait de l’emploi à domicile un vecteur primordial. Inédit à l’échelle d’une branche professionnelle, il a vocation à être déployé sur les territoires, a l’initiative conjointe du secteur et des partenaires locaux.

 

3 leviers d’intégration :

Ce dispositif s’appuie sur l’articulation de trois leviers fondamentaux :

  1. langue française
  2. compétences professionnelles
  3. citoyenneté

Un projet d’utilité sociale

À la croisée d’enjeux sociétaux majeurs, le Lab Migration pour l’emploi à domicile porte une contribution démocratique et citoyenne. Fort de son expérience d’accueil de salariés nés à l’étranger – près d’un sur cinq – le secteur entend déployer ce parcours d’insertion économique sur l’ensemble du territoire.

 

Le secteur de l’emploi à domicile offre des perspectives d’emploi dans des métiers porteurs de forte utilité sociale. Qu’il s’agisse de l’accompagnement de la perte d’autonomie, avec les employés familiaux et les assistants de vie, ou encore du domaine de la petite enfance avec les gardes d’enfants, l’emploi à domicile recouvre des métiers vecteurs de lien social.

 

Avec plus d’un million de salariés en région, le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, à travers le Lab Migration, représente en outre une opportunité pour la vie économique et sociale à l’échelle locale, par la création d’emplois de proximité, non délocalisables. Il apporte une réponse adaptée aux besoins croissants des citoyens sur l’ensemble du territoire.

 

“Notre objectif :
créer de l’emploi et développer les métiers d’utilité sociale
à forte dimension territoriale”

Une première expérimentation à Marseille

Le Lab Migration a été lancé le 11 mars 2022. Marseille, deuxième ville de France et passerelle entre les deux rives de la Méditerranée, a été choisie pour le projet pilote. Au terme d’une phase initiale de montage du projet par un comité partenarial dédié, l’expérimentation pilote à Marseille a vu naitre la première « promotion » de stagiaires. La mise en œuvre opérationnelle se fait en étroite collaboration avec les services de l’Etat et les acteurs du territoire. L’objectif est de répondre aux enjeux d’attractivité, de professionnalisation et de certification des compétences. Et ainsi permettre une adaptation des parcours des futurs stagiaires en vue de s’insérer durablement dans l’emploi.

L’expérimentation de Marseille a pour objectif de faire entrer en formation 50 personnes sur les métiers de garde d’enfants, assistant de vie et employé familial :

  • Le 14 février 2023 le Lab Migration a accueilli le premier groupe de stagiaires à Marseille.
  • Le 09 octobre 2023, le deuxième groupe de stagiaires est entré en formation sur le métier de garde d’enfants.
  • Deux autres groupes doivent entrer en formation avant la fin de l’année 2023

Le secteur se révèle un levier incontournable en matière de création d’emplois déclarés sur le territoire, vecteur de développement local et de solidarité.

 

Son extension en Île-de-France

Pour faire face aux défis démographiques et aux besoins de recrutement qui les accompagnent, et fidèle à sa volonté d’agir pour une politique migratoire inclusive et citoyenne, la Fepem a lancé son deuxième « Lab Migration » pour l’emploi à domicile en Île-de-France, le mardi 30 mai 2023, en direct depuis la Fabrique Marais à Paris. Parmi les invités présents sur le plateau, Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, est intervenu en clôture de la conférence.
Une première promotion de stagiaires est attendue fin 2023.

 

La question migratoire dans les engagements du secteur

Dans le cadre du Projet de loi « Contrôler l’immigration et améliorer l’intégration », la Fepem a été auditionnée le 24 février 2023 par les rapporteurs de la commission des lois du Sénat en présence d’autres fédérations de métiers en tension. Lors de cette audition, la Fepem a eu l’occasion de présenter le Lab Migration pour l’emploi à domicile et son expérimentation à Marseille.

En juin 2023, le secteur a organisé une conférence de consensus au Havre durant laquelle se sont succédés près de 27 scientifiques, chercheurs et experts pour réfléchir et écrire un texte qui vient valider scientifiquement le fait que l’immigration ne pouvait pas être qu’un sujet polémique et qu’il faut aussi savoir l’aborder avec pragmatisme pour engager l’avenir.  

Le 17 octobre, à l’occasion de la Semaine de l’intégration, La Fepem et le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile organise une matinée d’échanges sur les actions mises en place par le secteur en matière d’intégration par l’emploi.

Le secteur prouve par ses actions qu’il peut aborder de façon apaisée et objectivée la question migratoire.

 

Qui est concerné par le dispositif ?

Le parcours du Lab Migration est ouvert aux personnes majeures, en droit de travailler, et ayant à minima un niveau élémentaire de français de français.

  • Personne bénéficiaire d’une protection internationale : statut de refugié ou protection subsidiaire, primo-arrivant
  • Signataire d’un Contrat d’Intégration Républicaine ou d’un Contrat d’Accueil et d’Intégration
  • Réfugiés ukrainiens

Tous les stagiaires bénéficient d’un parcours personnalisé de formation, d’accueil et de sécurisation dans l’emploi.

Vous pouvez suivre les évolutions du projet avec le hashtag #LabMigration sur les réseaux sociaux de la Fepem : twitter et linkedin

Contact :

Lab-migration@fepem.fr