L’observatoire des emplois de la famille vient de publier sa dernière étude : “Professionnaliser la garde d’enfants à domicile. Répondre aux enjeux d’accueil de demain” . Ce travail a mis en lumière la faible reconnaissance de ce mode d’accueil et des professionnelles qui l’exercent, mais également une dynamique de  développement de la garde d’enfants à domicile sur les territoires (cf. dernier baromètre). Dans un contexte où aucune institution n’est en charge, concrètement et de façon centralisée, du développement de ce mode d’accueil et de sa qualité, les recommandations de la CNAF en ce sens ne sont appliquées que sur les territoires où émerge une volonté forte et coordonnée de plusieurs acteurs clés : les Caf et le municipalités, ce qui n’empêche pas des initiatives locales, portées par des acteurs publics et privés de voir le jour pour encadrer la qualité de ce mode d’accueil. Toutes prennent appui sur trois piliers structurants: la sélection, l’accompagnement et la professionnalisation des gardes d’enfants.

La café de l’Observatoire organisé le 15 décembre s’est donné pour objectif de faire connaître certaines de ces initiatives, en donnant la parole aux acteurs qui les portent au quotidien.

Vanessa Lahiani, directrice du relais petite enfance (RAM/RAP)  ‘Sur le Toit’ de Montreuil, Laurence Bauvin Kimmel, responsable du relais (RAP) Enfance et Familles à Saint-Cloud, et Marie-Hélène Crolais, responsable du relais Pistache (RAP) à Vanves, tous deux labellisé charte de qualité de la Caf 92, nous ont présenté leurs dispositifs et leurs actions originales en faveur du développement d’un mode d’accueil de qualité, respectueux du rythme et de la personnalité de l’enfant, correspondant aux attentes des parents en termes d’éveil et de socialisation de leurs enfants, et porté par des professionnelles motivées et engagées dans une démarche continue de professionnalisation.

Retrouvez la vidéo complète du café de l’Observatoire des emplois de la famille sur notre page Facebook.