• L’emploi dans le secteur

Les données publiées par l’Acoss montrent une hausse de l’activité déclarée par les particuliers employeurs au 2ème trimestre 2021 qui confirme la résilience du secteur !

Paris, le 2 novembre 2021 – Les chiffres que vient de publier l’Acoss sur l’activité déclarée par les particuliers employeurs au 2ème trimestre 2021 affichent une nette progression, après une légère hausse observée au 1er trimestre. Ces chiffres confirment une nouvelle fois la résilience dont le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile fait preuve depuis le début de la crise sanitaire.

Le nombre de particuliers employeurs progresse ainsi sur l’ensemble des activités (+ 0,9 %) au 2ème trimestre 2021, de même que la masse salariale nette (+ 1 %).

Pour ce qui concerne les emplois à domicile hors garde d’enfants, le nombre de particuliers employeurs s’accroît de 1,2 %. Au 2ème trimestre 2021, le nombre de particuliers employeurs hors garde d’enfants est désormais très proche du niveau d’avant crise sanitaire.

Mais fait remarquable, les particuliers employeurs ont déclaré beaucoup plus d’heures qu’avant la crise sanitaire. Les progressions à la hausse observées pour l’emploi à domicile hors garde d’enfants s’expliquent par deux catégories de particuliers employeurs :

–             ceux âgés de 70 ans et plus, dont le nombre augmente de 0,6 % au 2ème trimestre 2021,

–             ceux bénéficiant de la déduction Eckert (+ 1,8 %).

Du côté des particuliers employeurs les plus fragiles, la situation tend à se stabiliser : le nombre de particuliers employeurs bénéficiant de l’APA recule très légèrement (- 0,6 % au 2ème trimestre 2021 contre – 6,2 % au 1er trimestre 2021), le nombre de particuliers employeurs en situation de handicap progresse de + 0,7 % (contre – 2,3 % au 1er trimestre 2021).

S’agissant des parents employeurs, on observe, après un recul au trimestre précédent, que le nombre de particuliers employeurs de garde d’enfants à domicile progresse de nouveau de + 1,4 % (contre – 3,1 % au 1er trimestre 2021). Toutefois, le volume horaire déclaré continue sa baisse (- 0,9 % contre – 0,3 % au 1er trimestre 2021), tout comme la masse salariale versée (- 0,5 % contre + 0,1 %  au 1er trimestre 2021).

L’activité des assistantes maternelles est en progression avec un volume horaire et une masse salariale nette versée en hausse au cours de ce 2ème trimestre (respectivement + 0,5 % et + 1 %). Après un recul au 1er trimestre 2021, le nombre de particuliers employeurs d’assistantes maternelles affiche une légère hausse (+ 0,1 % au 2ème trimestre 2021 contre – 0,5 % au 1er trimestre 2021).

Pour Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de la FEPEM : « Cette progression du nombre de particuliers employeurs et de la masse salariale nette, qui se confirme une nouvelle fois après la crise sanitaire, montre que l’on a atteint un certain niveau d’équilibre des politiques publiques de l’emploi à domicile. Il faut tout faire pour préserver cette confiance renouvelée des ménages, et ce, à l’occasion du PLF et PLFSS 2022, mais aussi sur le temps long ».