• La Fepem en action

Le Directeur général de la FEPEM désigné pour siéger au CESE

Dans le cadre de la réforme du rôle et du fonctionnement du Conseil économique, social et environnemental (CESE), la FEPEM dispose désormais d’un siège de plein droit dans le collège des employeurs. C’est Pierre-Olivier Ruchenstain, Directeur général de la FEPEM, qui y représentera la FEPEM.

Troisième Assemblée constitutionnelle de la République, le CESE a pour principale mission de rendre des avis pour éclairer le Gouvernement et le Parlement et d’assurer la représentation de la société civile organisée. C’est à ce titre que la FEPEM s’est vu attribuer un siège au sein du collège des employeurs dans le cadre dans les préconisations du rapport remis au Premier ministre le 5 mars dernier par Jean-Denis Combrexelle au nom du comité chargé de faire des propositions en vue d’éclairer le Gouvernement sur la future composition du CESE et la loi organique du 15 janvier 2021. En effet, le rôle et le fonctionnement du CESE ont été rénovés afin de renouer pleinement avec sa vocation de représentation des organisations de la société civile.

Depuis 2010, la FEPEM y était représentée par sa Présidente, Marie-Béatrice Levaux, qui a effectué deux mandats successifs en qualité de personnalité qualifiée. Dans le cadre de sa réforme, le CESE ne comprendra plus de personnalités qualifiées désignées par le Président de la République, mais uniquement les représentants des organisations de la société civile. En effet, la loi organique du 15 janvier 2021 a modernisé le CESE :

  • Il pourra être saisi par pétition citoyenne à compter de 150.000 signataires par l’ensemble des citoyens, dès l’âge de 16 ans ;
  • Il deviendra le « carrefour des consultations publiques », puisqu’il combinera l’avis des organisations de la société civile à la parole citoyenne ;
  • Enfin, le Premier ministre pourra le saisir sur tout projet de loi relevant de ses compétences, afin de recueillir son avis préalable à l’examen du texte en Conseil des ministres.

La FEPEM salue cette modernisation de la démocratie participative, qui correspond à son engagement au cœur de la vie quotidienne de près de 5 millions de Français. Elle se félicite de la reconnaissance de la singularité du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, dont le rôle économique est majeur dans la croissance de notre pays.

Parcours de Pierre-Olivier RUCHENSTAIN 

Pierre-Olivier Ruchenstain est titulaire d’un Master en droit processuel et d’un Master en sociologie du droit. Il est également diplômé de Science Po (2006) et titulaire du CAPA (2008). Il a débuté sa carrière comme avocat au Barreau de Paris (2008-2010). Il a ensuite été secrétaire général, directeur des services à la Chambre des métiers et de l’artisanat de Seine-Maritime (2010-2014) ; directeur général de l’UNEC, Union National des Entreprises de Coiffure (2014-2016) ; délégué général de l’ANEM, Association Nationale des Employeurs de la Mutualité (2016-2019). Il est depuis 2019 Directeur général de la FEPEM.