• Article
  • L’emploi dans le secteur

Lancement à Marseille de l’expérimentation du « Lab Migration » pour l’emploi à domicile

Marseille, le 11 mars 2022 – Pour faire face aux défis démographiques et aux besoins de recrutement qui les accompagnent, le secteur des particuliers employeurs lance aujourd’hui officiellement à Marseille l’expérimentation du « Lab Migration » pour l’emploi à domicile, annoncée en juillet dernier lors du Congrès national de l’emploi à domicile.

Alors qu’un(e) salarié(e) sur deux sera en âge de liquider ses droits à la retraite en 2030, plus de 660 000 recrutements sont à prévoir, auxquels s’ajouteront 130 000 assistants de vie supplémentaires pour faire face au vieillissement de la population. Au total, 790 000 postes seront à pourvoir dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile d’ici 2030.

Pour répondre à ces besoins de recrutement (employés familiaux, assistants maternels, assistants de vie…) sur l’ensemble du territoire, le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile a choisi Marseille pour lancer cette expérimentation. Dynamique et ouverte sur la méditerranée, Marseille, deuxième ville de France, est en effet un lieu de métissage et d’immigration avec une forte tradition d’accueil.

Cette expérimentation vise à proposer aux personnes nées à l’étranger un parcours d’accompagnement individualisé. Son ambition est de penser et d’organiser les conditions d’une inclusion économique réussie, tant sur le plan humain, que professionnel et citoyen. Ce parcours reposera sur un triptyque « langue française, citoyenneté et compétences », porté par Iperia (la plateforme nationale de professionnalisation du secteur), avec l’appui de l’Université du domicile.

Focus sur les besoins de recrutement du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile en région PACA

Le secteur représente plus de 195 500 particuliers employeurs et près de 94 000 salariés en Provence-Alpes-Côte d’Azur. La pyramide des âges des salariés du secteur pose un défi important qui n’épargne pas la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur où la moitié de la cohorte des professionnels pourrait disparaitre d’ici à 2030. Compte-tenu des besoins immédiats et à venir sur la région, on comptabilise plus de 60 000 assistants de vie et employés familiaux supplémentaires à former et recruter durant les 8 prochaines années, ainsi que 17 200 assistants maternels. Un salarié sur trois est né à l’étranger dans le secteur  des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile.

Cette première expérimentation va mobiliser aux côtés du secteur des partenaires nationaux et locaux. Elle va permettre de lancer les travaux d’ingénierie du projet, ainsi que le plan d’action qui accompagnera son déploiement.

La première session de formation débutera en septembre 2022 et s’étalera jusqu’en mars 2023. Viendra ensuite le temps de l’organisation du suivi et de l’évaluation de cette première expérience territoriale afin de la rendre transférable dans d’autres territoires.

Pour Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de la FEPEM : « Notre secteur a l’expérience de l’accueil des salariés étrangers car près d’un salarié sur cinq est né à l’étranger. Le parcours d’insertion économique sur notre territoire sera facilité par le fait que le travail est fait à domicile. Nous n’arriverons pas à régler les questions d’emploi qui sont devant nous en raison de la transition démographique si nous n’avons pas une réflexion positive autour de l’accompagnement d’une migration plus économique. C’est pourquoi nous avons décidé d’ouvrir l’expérimentation du « Lab Migration » pour l’emploi à domicile. Un certain nombre d’acteurs publics travaillent avec nous sur ce parcours d’insertion et d’intégration qui inclut à la fois les enjeux de citoyenneté et de compétences, mais aussi l’apprentissage de la langue française et la question centrale du logement. C’est un défi sociétal que nous proposons autour de ce sujet et les particuliers employeurs sont prêts à le relever ! »

Pour Stéphane FUSTEC, Vice-Président du CNPDS : « « Le lancement de cette expérimentation du Lab Migration pour l’emploi à domicile est une excellente initiative. Notre secteur est ouvert à l’accueil de personnes issues de l’immigration pour les faire entrer de manière inclusive dans notre société. »

 

 

A lire aussi

Sur le même thème