Les femmes et le care à l’honneur des premières Rencontres de l’Observatoire de l’emploi à domicile

« Emploi à domicile et migrations de travail : les femmes et le care, ici et ailleurs », c’est le thème choisi pour ce premier numéro des Rencontres de l’Observatoire de l’emploi à domicile, le 6 juin. Autour de la table, Nancy Green, historienne et Helena Hirata, sociologue, ont présenté leur approche de cette thématique en rappelant tout d’abord l’histoire des migrations féminines, puis en présentant les spécificités des politiques et des pratiques sociales de trois pays que sont la France, le Brésil et le Japon.

Ouvertes aux chercheurs du monde académique et aux partenaires institutionnels, Les Rencontres de l’Observatoire de l’emploi à domicile sont un nouveau lieu d’analyse, d’échange et de débat sur les enjeux qui traversent le secteur de l’emploi à domicile. Le sujet des emplois du care dans les migrations féminines de travail a occupé notre première séance, mardi 6 juin 2023.

 

Deux grandes figures de la recherche académique en matière d’immigration de travail et d’emploi des femmes ont répondu à l’invitation de l’Observatoire de l’emploi à domicile. Nancy Green, historienne et directrice d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales a retracé l’histoire des migrations de travail et la place des femmes dans ces mouvements. Rappelant que les migrations féminines ont toujours existé et que certaines femmes ont porté seules un projet de migration, elle souligne également que ces mouvements ont été d’abord internes en France avant de provenir d’autres pays. En cela, les analyses de Nancy Green contribuent largement à déconstruire les stéréotypes.

 

Helena Hirata, sociologue, directrice de recherche au CNRS nous a présenté ses travaux portant sur les politiques du care. La comparaison des politiques et des pratiques sociales de trois pays que sont la France, le Brésil et le Japon nous ont montré que les contextes culturels et les politiques migratoires influaient grandement sur les réponses apportées aux besoins d’accompagnement. Bien que ces trois pays connaissent des phénomènes structurels similaires – le vieillissement de la population, la baisse de la fécondité et le travail des femmes – chacun y répond par une organisation sociale du care différente. En France, cette organisation est majoritairement orchestrée par l’Etat au moyen de dispositifs publics. Au Japon, la famille est mobilisée pour répondre aux besoins des plus âgés, tandis qu’au Brésil, la communauté et le voisinage sont les premiers acteurs de l’accompagnement.

 

Retrouvez l’intégralité du Replay des Rencontres du 06 juin ci-dessous :

Le prochain rendez-vous des Rencontres de l’Observatoire de l’emploi à domicile continuera d’explorer les mêmes enjeux, le 21 novembre de 10h à 12h.