• Reportage
  • La Fepem en action

Conférence de lancement du Lab Migration, le début d’un projet ambitieux pour le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile

Le vendredi 11 mars 2022 a eu lieu la Conférence de lancement du Lab Migration, au musée des Regards de Provence, à Marseille. Animé par le journaliste Eric Revel, en présence de personnalités du secteur et retransmis en direct pour les invités de la filière, la conférence fut l’occasion de présenter le projet, de partager des réflexions et de créer une émulation autour de cette expérimentation. Qui étaient les intervenants ? quels ont été les temps forts ? Quels enseignements peut-on tirer de cette matinée d’échange ? Synthèse de l’événement et retransmission vidéo.

 

Pourquoi cette conférence de lancement ?

Le 11 mars marque le démarrage d’une expérience pilote, le Lab Migration, dont l’ambition est de créer un parcours personnalisé, de l’accueil à l’emploi, de populations immigrées dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile. Ce projet d’insertion et d’inclusion repose sur le triptyque langue française, compétences professionnelles, citoyenneté.

A l’origine de ce projet, la FEPEM avec l’Observatoire de l’emploi à domicile, l’IRCEM, Iperia, l’Université du domicile, la Fondation du domicile, EFFE et le cnpds, ont réuni autour d’eux des acteurs locaux et nationaux pour faire en sorte que cette expérimentation soit une réussite et réunisse les conditions de sa faisabilité au niveau national.

 

Les engagements 2030

La conférence a débuté par un film d’ouverture reprenant des extraits du Congrès de Marseille en juillet 2021, 1re étape dans la définition du projet.

Marie-Béatrice Levaux, Présidente de la FEPEM a rappelé que ce congrès avait porté une vision qui s’est matérialisée dans un document et une contribution au débat public pour cette année électorale : « les engagements 2030 ». Le Lab Migration est une des réponses à ces engagements et une des propositions du secteur de l’emploi à domicile pour répondre aux défis de demain : défi démographique, défi migratoire, défi d’emploi, défi territorial…

 

Les 5 moments-clés de la conférence de lancement du Lab Migration

  • Les enjeux démographiques du secteur de l’emploi à domicile

Isabelle Puech, Directrice de l’Observatoire de l’emploi à domicile présente, chiffres à l’appui, la réalité du secteur : les départs en retraite, le vieillissement de la population, la diversité culturelle des populations salariées, leurs compétences…

  • Les enjeux locaux du Lab Migration
    • Nadine Pradier, Présidente de la FEPEM PACA-Corse explique pourquoi la cité phocéenne a été choisie pour lancer le projet pilote du Lab Migration.
    • Eric Semerdjian, conseiller municipal délégué à l’innovation sociale à la mairie de Marseille associe le Lab Migration à un vaste plan de développement économique de la ville lancé par Emmanuel Macron en septembre 2021 : « Marseille en Grand ».
  • Les réponses du secteur

    • Pierre-Olivier Ruchenstain, Directeur général de la FEPEM et membre du CESE revient sur les métiers en tension, au sujet desquels il a été rapporteur d’une saisine au début de cette année, et sur les spécificités des métiers de l’emploi à domicile, évoquant également les avancées de la nouvelle convention collective pour le secteur.
    • La façon dont le secteur appréhende le parcours de chaque apprenant et la réponse individualisée qui lui est apportée, sont explicités par Baptiste Lenfant, délégué général du groupement Domicile et Compétences qui rappelle au passage l’expérience passée du secteur dans la formation de populations multiculturelles.
  • Les engagements publics pour accompagner les enjeux migratoires et d’emploi

  • Les représentants de l’Etat ont détaillé les actions menées dans leurs champs de compétences.
    • C’est le cas de Virginie Lasserre, Directrice de la Cohésion sociale, qui défend le rôle essentiel que représente le secteur de l’emploi à domicile dans l’insertion des migrants.
    • C’est aussi l’avis de Sonia Krimi, députée de la Manche et ancien rapporteur de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les migrations qui plaide pour un haut-commissariat et le partage des compétences entre les ministères des affaires étrangères, de l’intérieur, de la santé et des solidarités, du logement et du travail.
    • Après être revenu sur l’afflux des réfugiés ukrainiens et ses particularités, Didier Leschi, Directeur général de l’Office Français de l’immigration et de l’Intégration souligne, entre autres, les obstacles à l’intégration des populations étrangères : langue, niveau d’étude, logement, préjugés culturels envers certains métiers non valorisés.
  • L’Etat sur le Territoire des Bouches-du-Rhône

Anne Laybourne, Secrétaire générale adjointe de la préfecture des Bouches-du-Rhône, présente le Contrat d’intégration Républicaine et l’action du ministère de l’intérieur sur le territoire mais aussi la feuille de route interministérielle pour faciliter l’intégration des primo arrivants.

 

Les messages forts exprimés durant la conférence

Le lancement du Lab Migration a été l’occasion pour la FEPEM d’exposer ses ambitions pour la filière mais aussi de fédérer les acteurs publics autour de son projet. Il a aussi permis de relayer la parole des salariés du secteur sur la vision de leur métier, de la formation, des expériences vécues.

  • Les témoignages de salariées

Marie-Hélène Martin et Salwa Gorgos, respectivement originaire de l’île Maurice et de Syrie, ont toutes deux exprimées à quel point leur métier leur avait permis de s’insérer socialement et économiquement dans la société française : apprentissage de la langue, montée en compétences, relation d’entraide avec le particulier employeur, mais aussi leur fierté d’avoir acquis une véritable expertise, des échanges culturels quelles vivent tous les jours dans le cadre de leur métier et tout simplement d’avoir accompli un parcours d’inclusion réussi.

  • Les acteurs publics : entre besoins et initiatives 

Les intervenants ont soulevé des problématiques d’emploi, de mobilité et de logement sur le plan local ou national. Ils ont relevé la nécessité de travailler de concert avec toutes les initiatives répondant aux questions d’inclusion, d’immigration et de formation à l’emploi. Ils ont aussi convenu du besoin de mener une action collective et coordonnée, affirmé que le secteur de l’emploi à domicile faisait partie des solutions, déclaré que le Lab Migration était regardé avec intérêt, et pour beaucoup d’entre eux soutenu. Ainsi madame Leybourne déclare-t-elle à la fin de son intervention : « Je vous donne RDV à la semaine de l’intégration en octobre 2022 ».

  • Les messages de la FEPEM

La FEPEM a mis en avant le bien-fondé du Lab Migration et avancé plusieurs arguments :

    • En premier lieu, sa proximité historique et actuelle avec des populations immigrées très diverses
    • Le volume de ses offres d’emploi et le maillage territorial des besoins de recrutement
    • L’attractivité du secteur en matière de salaire, de montée en compétences, de protection sociale, de retraite, d’activités sociales et culturelles avec notamment la signature de la nouvelle convention collective.
    • La relation singulière entre particuliers employeurs et salariés, basée sur la confiance et les échanges interculturels et humains qui participent au vivre ensemble et à la bonne insertion des primo arrivants.
    • L’expérience de la filière dans la formation aux métiers de l’emploi à domicile.
    • La lutte contre l’emploi informel et non déclaré
      Vous pouvez suivre l’intégralité de la conférence de lancement du Lab migration en visionnant la vidéo ci-dessous. Durée de la conférence : 1h40.


A lire aussi

Sur le même thème