• Communiqué de presse
  • L’emploi dans le secteur

Lancement de l’expérimentation pilote du Lab Migration à Marseille : promotion de 50 personnes

Marseille, le 18 octobre 2022 – A l’occasion de la deuxième édition de la semaine de l’intégration, les partenaires de l’expérimentation du « Lab Migration » pour l’emploi à domicile (Fepem, partenaires sociaux et CPNEFP, Iperia, Université du Domicile, Mairie de Marseille, Préfecture des Bouches-du-Rhône, Région Paca, OFII, Pôle Emploi) ont signé aujourd’hui un protocole d’intention pour entériner leur engagement mutuel à soutenir la création et la mise en œuvre de l’expérimentation du « Lab Migration » à Marseille. Ce protocole d’intention sera suivi dans un deuxième temps de la signature d’une convention-cadre qui précisera les axes de travail prioritaires et les engagements des parties dans l’exercice de leurs compétences respectives.

D’ici à 2030, 800 000 postes seront à pourvoir dans le secteur de l’emploi à domicile. L’effet conjugué du départ à la retraite d’un salarié sur deux et du vieillissement de la population engendrera des besoins accrus dans les métiers de l’aide à domicile. Afin de répondre aux enjeux d’attractivité du secteur, mais aussi de penser une meilleure intégration des populations nées à l’étranger dans l’emploi, la Fepem et ses partenaires ont engagé en mars dernier un plan d’actions d’envergure : le « Lab Migration » pour l’emploi à domicile. En Région Paca, 58 000 emplois seront à pourvoir d’ici 2030, dont 18 000 dans les Bouches-du-Rhône.

Véritable projet d’utilité sociale, le « Lab Migration » s’appuie sur l’articulation de trois leviers fondamentaux : la langue française, les compétences professionnelles et la citoyenneté. L’ambition du projet est de proposer un parcours d’inclusion économique et responsable. Le « Lab Migration » repose sur la relation privilégiée et de confiance entre les particuliers employeurs et leurs salariés, et sur le domicile comme accélérateur d’innovation et d’intégration. Inédit à l’échelle d’une branche professionnelle, il a vocation à être déployé sur les territoires, à l’initiative conjointe du secteur et des partenaires locaux.

L’expérimentation pilote à Marseille comprendra 4 cohortes de 12 personnes (une cohorte par métier : garde d’enfant, assistante de vie, aide à domicile, assistante maternelle). La première cohorte de stagiaires entrera en formation dès novembre 2022. Les différentes étapes du parcours proposé aux candidats, de leur recrutement à leur embauche par un particulier employeur, sont construites pour individualiser le parcours en fonction des compétences de chaque stagiaire ; dès son entrée dans la formation jusqu’à son accompagnement dans l’emploi auprès du particulier employeur.

Pour Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de la Fepem : « Le Lab Migration accompagne un processus global d’inclusion positive, économique et citoyenne. Je me réjouis que l’ensemble des partenaires et acteurs du projet a répondu présent pour s’engager aux côtés du secteur dans ce projet innovant et je dirais “courageux”. Cette expérimentation fédère aujourd’hui des acteurs publics qui travaillent à nos côtés pour réussir ce parcours d’insertion et d’intégration à Marseille. Cette expérimentation sera prochainement déployée en Ile-de-France. C’est l’une des réponses aux engagements 2030 pris par le secteur pour accompagner les défis sociétaux que nous devons relever ! »