• Communiqué de presse

Les intentions des candidats à l’élection présidentielle pour l’emploi à domicile

Depuis plusieurs semaines, nous portons le Contrat d’innovation Emploi & Domicile auprès des candidats, afin de préparer l’avenir de notre secteur et répondre aux besoins croissants de  1 français sur 4.

L’emploi à domicile est amené à doubler dans les 10 années à venir. Ce doublement doit s’accompagner d’une politique publique claire, efficace et pérenne. Pour cela, nous proposons 5 orientations au sein du Contrat.

Le consensus politique est une nouvelle fois sans appel, les candidats soutiennent le secteur porteur de l’emploi à domicile entre particuliers.

François Fillon, le candidat du parti Les Républicains reconnait la nécessité du crédit d’impôt immédiat. Il souhaite la reconquête des salariés.

Emmanuel Macron, le candidat En Marche ! a une approche plus globale sur nos sujets. Il axe cependant ses intentions sur le vieillissement et sur le rôle des aidants. Il a également conscience de forts enjeux d’emploi et d’attractivité.

Marine La Pen, la candidate du Front National, souhaite favoriser le pouvoir d’achat des français : dans notre secteur, le pouvoir d’achat se traduit par du pouvoir d’emploi.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise, est favorable au développement de l’emploi sur les territoires. Les emplois à domicile sont des emplois de proximité qui répondent au chômage de masse sur les territoires.

Pour l’heure, Benoit Hamon, le candidat du Parti Socialiste, ne nous a pas répondu.

Un fois les candidats qualifiés au second tour, nous leur remettrons une lettre d’engament à nous rendre signée. Ce que nous proposons est pragmatique, utile et faisable. Nous travaillerons avec le prochain gouvernement durant 5 ans afin de préparer la croissance de l’emploi à domicile.