• Communiqué de presse

Quel chemin parcouru depuis le 8 décembre 2014 ?

Depuis le 8 décembre que de chemin parcouru :

  • Une première consultation nationale sur l’emploi à domicile, issue des EGED, qui a mobilisé plus de 20.000 citoyens répondants en mars dernier. On sait désormais que 79% des particuliers employeurs conseillent ce modèle à leur entourage, et que 74% effectuent leurs démarches en ligne. L’Espace Particulier Employeur proposé par la FEPEM constitue à ce titre un premier niveau de réponse.
  • Un déjeuner qui a mobilisé une vingtaine de députés de la majorité et de l’opposition dans la continuité des Etats généraux, le 3 juin dernier.
  • Une campagne paritaire en faveur du travail déclaré à l’occasion du Tour de France 2015. Les partenaires sociaux de l’emploi à domicile se sont mobilisés, dans une démarche conjointe et inédite, pour promouvoir les bonnes pratiques de l’emploi déclaré et enrayer le recul constaté du volume d’heures déclarées par les particuliers employeurs.
  • Un Forum de l’emploi à domicile les 24, 25 et 26 novembre dernier. la FEPEM y a convié ses ressortissants pour fédérer tous les acteurs de l’emploi à domicile – publics, privés, particuliers employeurs et salariés – et renforcer le secteur.
  • Une campagne inédite que nous menons actuellement, donnant accès à tout particulier qui le souhaite d’accéder à l’Espace Particulier Employeur. Cette nouvelle initiative s’inscrit dans la continuité des actions engagées pour défendre et promouvoir l’emploi à domicile au service des particuliers employeurs et de l’intérêt général.

Toutes ces actions menées auprès des particuliers et des publics institutionnels, concourent à un seul et même objectif : stabiliser durablement dans l’environnement législatif et réglementaire le modèle d’emploi innovant, singulier et créateur de valeurs que nous portons.

Rappelons que l’emploi à domicile entre particuliers en France, ce sont 3,6 millions de particuliers qui emploient 1,6 millions de salariés. L’emploi entre particuliers constitue la réponse organisée et professionnelle des citoyens, à leurs besoins familiaux, intergénérationnels et à leur domicile : garde d’enfant, « bien vieillir » et maintien au domicile, prise en charge du handicap, de la maladie ou la dépendance, équilibre vie personnelle / vie professionnelle.

L’adoption vendredi dernier, par l’Assemblée nationale, d’un amendement portant à 2 € la déduction forfaitaire par heure déclarée pour l’emploi d’un salarié à domicile, fait partie des premières avancées que nous souhaitons encore nombreuses dans les semaines à venir.