Le 5 décembre à Quimper, les Urssaf de Bretagne et Pays de la Loire inaugurent une nouvelle plate-forme de réponse aux particuliers employeurs, et font appel à la FEPEM pour sécuriser la qualité de leurs informations.

Depuis de nombreuses années, FEPEM et Urssaf travaillent ensemble à l’information des particuliers employeurs de Bretagne et Pays de la Loire, par l’animation conjointe de réunions d’information, ou encore l’échange de données et d’analyses statistiques. La FEPEM fait également partie régulièrement des personnalités qualifiées associées aux conseils d’administration Urssaf.

Cette convergence se renforce à l’occasion de l’ouverture d’un nouveau service, initié par les Urssaf Bretagne et Pays de la Loire : le « Po’Part », pour « Pôle Particuliers employeur », est une équipe Urssaf spécialisée sur l’emploi à domicile. Dédié à la réponse téléphonique, le Po’Part souhaite apporter aux usagers, notamment du CESU, un conseil et une orientation enrichis en matière de droit du travail, de protection sociale ou de formation professionnelle. Afin de garantir la qualité de ces réponses, les Urssaf se sont tournées vers l’expertise de la FEPEM, en proposant d’officialiser notre partenariat dans une convention qui acte notre ambition commune.

La signature de cette convention intervient dans le cadre de la journée de lancement du Po’Part, en présence de Marie Béatrice Levaux, Présidente de la FEPEM, et des directeurs nationaux de l’ACOSS, du CN-CESU et de Pajemploi. Identifiée dans cet accord comme un partenaire de référence, la FEPEM apportera ainsi son concours à la formation et à l’outillage de l’équipe du Po’Part. Le renforcement de nos liens permettra également un partage de nos actualités et une valorisation mutuelle de nos services, en faisant mieux connaitre aux usagers du Po’Part l’accompagnement juridique de la FEPEM.

La convention établie aujourd’hui marque pour trois ans la pertinence de l’articulation FEPEM – Urssaf : elle reconnait à la FEPEM, principale source des évolutions conventionnelles voire législatives, la capacité à produire de façon réactive les messages et les outils adaptés aux particuliers employeurs ; tandis que l’Urssaf bénéficie, de son côté, d’un formidable potentiel de connexion avec les 455 000 particuliers et les 166 000 salariés concernés sur les deux régions. Nous pouvons ainsi combiner nos forces pour imaginer et expérimenter de nouvelles façons d’informer les usagers, et faciliter le plus large recours à l’emploi à domicile déclaré.